Return to site

Une petite semaine de vacances au Vietnam

THE question

« On réfléchissait à aller au Vietnam pour le Nouvel An Chinois/ Thadingyut/ le prochain week-end prolongé [rayer la mention inutile]. Aurais-tu quelques conseils? »

Préambule

L’auteur postulera que le/la candidat(e) au voyage souhaite se ressourcer, se reposer, se cultiver (un peu) mais surtout en profiter (exeunt les treks de 3 jours dans la montagne, les hôtels un peu (très) roots, les bus de nuit qui manquent de se renverser à chaque tournant et les resto tourista-garantie.
Ami lecteur, lorsque Monsieur travaille 60 heures par semaine pour atteindre son budget, et que Madame lance son business de bougies bio/ cours de yoga/ livraisons de petits pots bios pour bébé/ confection avec textile ethnique (toute ressemblance avec des personnes existant réellement n'étant nullement fortuite), tout en gérant sa micro-entreprise familiale (approvisionnement, logistique, recrutement, comptabilité, planification, sous-traitance…) tout en se coltinant les embouteillages, la pollution chinoise ou la mousson - voire les 3 en même temps - il est bien compréhensible qu’ils aient envie de calme, de silence, de plage déserte et d’eaux transparentes, et d’un chouia de culture pour ne pas voyager comme des valises.

Mise en situation

« Alors que me conseilles-tu ? » me demande Fleur les yeux brillants.

En terrasse (celle du food court 4ème étage) du Pan Pacific, une tour ultra moderne qui surplombe le Bogyoke Market et l’église anglicane de la Sainte Trinité, nous sommes attablées devant un Lamen fumant. Downtown s'affaire à nos pieds. Au nord, la Schwedagon nous salue de tout son or. A l'est, sur Bogyoke Road les façades de brique de l'ancienne Burma Railways attendent, soutenues par de nombreux échafaudages, qu'on daigne finir de leur adjoindre le futur Peninsula.

Je ne connais Fleur que depuis peu, nos filles ont fait leur rentrée dans la même classe au Lycée Français.

« De quoi as-tu envie ? lui demande-je. De plage ou de verdure? Plutôt culture ou plutôt sport ou carrément farniente?

- De plage et de soleil oui! me répond-elle dans un grand éclat de rire. Mais un peu de culture aussi, pourquoi pas.

Je réfléchis a voix haute.

- Thadingyut tombe en octobre. Il pourrait pleuvoir dans la Baie d’Halong.

- Ah non alors, s’écrie Fleur. Après 4 mois de saison des pluies, elle veut du soleil, et comme je la comprends!

- Tu as donc trois options, enfin mes trois options préférées: Huê, Hoi An ou Nha Trang.»

Huê

Huê, l’ancienne capitale impériale vietnamienne. C’est une ville certes mais nichée au milieu des arbres, entourée de tombeaux magnifiques. La Citadelle a été rénovée un peu trop "à la chinoise" avec du rouge clinquant, mais les jardins sont magnifiques et la vieille ville est très pittoresque. Surtout, les tombeaux des anciens empereurs aux alentours valent largement le détour. En particulier celui de Khai Dinh, l'avant-dernier empereur du Vietnam, avec sa garde statufiée et sa salle du trône incrustée d'ornementation de porcelaine du sol au plafond!

Hue, la citadelle impériale

Vue de la citadelle impériale

Pavillon de la citadelle

Un des pavillons d'ivoire de la Citadelle

Tombeau de....??

Un tombeau niché dans la verdure

Détail d'un autre tombeau

Pour se restaurer à deux pas de la citadelle: Les Jardins de la Carambole, un restaurant gastronomique franco-viet installé dans une ravissante villa coloniale jaune bouton d'or. C'est beau et c'est bon.

Pour dormir, si vous voulez vous faire plaisir : le Pilgrimage Village Hotel est magnifique, avec une piscine immense et très bien gérée par une japonaise. Lorsque nous y sommes allés, il n’y avait plus de lit king size. La manager a upgradé notre réservation dans une suite et y a fait installer deux lit queen size ! Et elle s’est excusée platement pour le dérangement. C’est vrai, pas facile de retrouver son amoureux à l’autre bout du second lit ! Le Pilgrimage présente l’avantage d’être à proximité de la citadelle et de ses tombeaux donc pratique si vous souhaitez consacrer plusieurs jours au culturel.

Piscine du Pilgrimage

La piscine du Pilgrimage... un rêve 

Plus loin, à l’écart de la ville, le Vedana est une bonne option si vous souhaitez plus de verdure, et plus de sport. Ses villas sur pilotis offrent une vue dégagée sur la lagune. La piscine est sympa. Une navette vous emmènera visiter la citadelle et les tombeaux. Vélos et kayaks sont à votre disposition pour explorer les environs. Pour les plus sportifs qui auront emportés leurs chaussures de rando, le Parc de Bach Ma offre - parait-il - un beau dénivelé et au sommet une vue à couper le souffle ... sans compter de nombreuses bestioles plus ou moins avenantes (oiseaux et singes, mais aussi serpents et mygales).

Enfin, encore un peu plus loin, pour les Robinson Crusoe qui ne veulent voir personne, la plage de Lang Co est une destination hors des sentiers battus, Je ne connais que deux familles qui y sont allées. Plage de sable blanc et tranquillité assurée. La villa en bord de mer du Lang Co Beach Resort est très agréable parait-il . Cette destination n'offre pas beaucoup de choix. Mais silence, soleil et solitude sont garantis.

Hoi An

Hoi An, petit port de pêche inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Hoi An la ville illuminée de lanternes poétiques. Hoi An, qui figure dans TOUS les guides comme un incontournable du Vietnam. Hoi An, c’est le combo gagnant plage - culture – bonne bouffe. En revanche, il ne faut pas être agoraphobe.

La vieille ville - piétonne, un délice au Vietnam - est absolument ravissante avec ses façades jaune d'or, ses marchés odorants et ses ruelles commerçantes.
Pour se restaurer, la terrasse du Cargo Café surplombe agréablement la rivière Thu Bon, et ses viennoiseries à la françaises valent le détour. Le must est d'avoir une table en terrasse. Pour dîner, le Co Mai de Didier Corlou, LE chef breton qui vit au Vietnam depuis 35 ans (au moins) est une référence. Tous ses plats sont absolument délicieux. Pour un thé sur le pouce, le café caché de la bijouterie Duong Jewellery est un très plaisant..... et une excellente occasion de se faire offrir un joli bijou!

Côté logement, le centre ville offre de nombreuses possibilités, que ce soit sur une des îles du fleuve ou dans la vieille ville.
Mais je préfère réserver un petit hôtel à Quang An Beach et prendre un taxi pour aller en ville le soir. Si une grande partie du littoral entre Da Nang et Hoi An est encombrée de luxueux resorts qui trustent l'accès à la plage, Quang An Beach est une enclave rafraîchissante, un village qui semble familial et offre de nombreux petits hôtels à proximité de la plage. On peut se rendre à pied à la plage et on se croirait presque à Noirmoutiers!.
Un hôtel à recommander? Le Dai An Phu Villa, petit hôtel familial, tout neuf, impeccable, avec une petite piscine et à dix minutes à pied de la plage (et la suite vaut le coût, surtout avec une petite choupinette). Le Tan Thanh Garden Homestay semble vraiment très bien aussi.
Une fois sur place, on passe ses journées au Deck House, restaurant-paillotte en bord de mer:

La cuisine y est excellente, la déco sympa et confortable, la musique relaxante. Il faut arriver tôt pour réserver une table en front de mer. Vous passerez la journée à aller de la terrasse à votre transat sur la plage, à la mer, turquoise et chaude, pour retourner grignoter en terrasse... et ainsi de suite.

A la nuit tombée; filez en ville admirer les lumières d’Hoi An, ses lanternes aux couleurs chatoyantes et leurs reflets lumineux dans l’eau moirée du fleuve. Si vous restez quelques jur, Monsieur aura peut-être le temps de se faire faire quelques chemises sur mesure.

Vue sur la rivière

La rivière d'Hoi An

Quang An Beach

La plage de Quang An; vue depuis le Deck House

Les lumières d'Hoi An

Lanternes de Hoi An

Nha Trang

Au sud d'Hoi An, de l'autre côté du Col des Nuages, Nha Trang. Anciennement la ville où s'était installé Alexandre Yersin; disciple de Pasteur et découvreur du bacille de la peste, de son vaccin et inventeur du sérum pour guérir de la peste!
Aujourd'hui; si Yersin a encore un musée, une avenue et quelques écoles à son nom, Nha Trang est surtout connue pour sa plage, son front de mer encombré de buildings et ses néons: 4 vols directs hebdomadaires depuis Moscou déversent leur flot de touristes russes, et il n'est pas rare qu'on vous propose des substances illicites dans la rue! Bref, Nha Trang n'est pas exactement une destination de rêve malgré sa plage magnifique. Si vous devez y passer, le Sailing Club sera votre refuge.
Alors pourquoi mentionner cette ancienne capitale ? Pour les passionnés d'art Champa, il y a bien sûr les deux tous Cham Po Nagar qui valent le détour (un mini Angkor, dit-on).
Mais pour ma copine Fleur, je pense plutôt à une plage un peu plus au nord de Nha Trang.

On y trouve un endroit hors du temps, un petit paradis perdu. Dix bungalows de briques rouges éparpillés dans un jardin face à la mer. Des bougainvilliers et des frangipaniers parfument l'air. Pour les repas, un grand tronc fait office de table que les quelques résidents se partagent en admirant la vue. Le menu? Simplement la pêche du jour rapportée du marché par le chef. Si vous voulez du crabe, demandez. Il demandera le lendemain aux pêcheurs d'essayer de vous en rapporter. En attendant, dégustez poisson grillés et nems fraîches en écoutant le bruissement des palmes et le ressac de la mer.

En contrebas de la cuisine, la plage vous attend. Vous descendrez un petit chemin sinueux, franchissez une porte recouverte de bougainvilliers. Le sable de la plage vous brûlera les pieds. Autour, rien ou presque. Devant, la mer. Transparente et turquoise, chaude. Le nom de ce paradis? C'est un secret, mais peut  être le partagerai-je, au compte-goutte, avec ceux qui prévoient de visiter ce pays.

Détail délicat

Détail raffiné et parfumé, une vasque pour se rincer les pieds en revenant de la plage

Du vert et du turquoise

Vue depuis la table pour déjeuner

Huit transats sur la plage

La mer

La porte du paradis

Epilogue

« C'est génial, merci beaucoup » dit Fleur en relisant ses notes.  « Et où faut-il atterrir?

- Chacune de ces destinations a son aéroport: Hue pour Hue, Da Nang pour Hoi An et Cam Ranh pour Nha Trang, et dans tous les cas, tu fais escale a Ho-Chi-Minh ou Hanoi.

- Et que me conseilles tu?

- Hanoi bien sûr, et surtout une escale longue. L’idéal: une nuit au Métropole. Si pas possible, au moins un verre au Bamboo Bar du Métropole.

- Et il y a des choses a voir a Hanoi?

- un millier! mais pour un jour ou deux: faites le tour de lac Hoan Kiem, allez visiter le Temple de la Littérature et la Pagode au Pilier Unique, la Cathédrale Saint Joseph, et finissez par un bon dîner chez Cau Go »

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK