Return to site

Le jour où je suis allée au bureau en Longy, considérations sur la mode birmane et autres détails du quotidien

· La vie dexpat,Back to Work,Yangon,Myanmar

La vie est parfois surprenante. Un jour, vous êtes une parisienne dont métro-boulot-dodo est le rythme quotidien. Votre veste noire (Sandro ou Zara) et vos ballerines sont vos meilleures amies. Le jour (l’année) d’après, vous vous retrouvez entrepreneure-blogueuse à Hanoi, a zig-zaguer en tong et poncho sur votre vélo entre les flaques d’eau sous une pluie diluvienne, (à moins que ce ne fut en tong et casquettes sous un soleil de plomb). Et le troisième jour (ou quelques années après), vous vous retrouvez à Yangon avec un « vrai » boulot (avec salaire, carte de visite, horaires de bureau et machine a café) et des collègues birmans sympas prêts à relever le défi du Longy Day.

Le Longy, Kezako?

Le Longy est cette longue jupe dans laquelle les Birmans, hommes et femmes, vaquent élégamment a leurs occupations. Mais mes collègues, jeunes et éduqués à l’étranger, préfèrent travailler en tenue occidentale. Mais pourquoi ne portent-ils donc pas le Longy au bureau ? C’est raffiné et étonnamment viril (Jean-Paul Gautier n’a en réalité rien inventé).

Mon précieux

Et puis, il y en a un qui m’a tapé dans l’œil. Pas un collègue ! Non, un Longy. Un superbe coton avec de beaux motifs floraux fuchsia, orange et turquoise. Immettable à Paris, Karl Lagerfeld aurait une attaque (ah zut, on me murmure dans l’oreillette que c’est déjà le cas). Bref, ce Longy était dans une boutique, la boutique entre mon bureau et le food court (ou presque, je vous promets, je ne faisais qu’un microscopique détour pour le voir !) et je passais devant (quasiment) tous les jours. Ce qui devait arriver, arriva : je finis par acheter le Longy tant désiré. Et pour avoir une occasion de le porter, je mis mes collègues au défi de porter les leur le vendredi d’après. Bon, j’avais juste oublié que ce jour-là, j’animais une formation sur la lutte anti blanchiment.

Le vendredi d’après, toute l’équipe se retrouva en Longy, ces messieurs en chemise blanche col mao et Longy a carreaux bleu, gris vert, bordeaux ou or (le boss n’ayant qu’un Longy de cérémonie !) et ces demoiselles en Longy a motifs - car oui, ces messieurs ne peuvent porter que des Longy à carreaux, tandis que les dames et les demoiselles peuvent se permettre toutes les fantaisies.

Et je parlais, donc, FATF, Rapport d’évaluation, blanchiment et terrorisme, procédures KYC et structures juridiques, pendant deux heures…en Longy fleuri.

Salade de curieuse

Pour fêter le Longy Day (ou la fin de la formation ?), nous déjeunâmes ensuite dans un restaurant très très birman.

Entre une bouchée de salade de feuilles de thé et une de porc a la pâte de haricot noir (à moins que ce ne fut du poulet au chili ou de tofu aux pousse de soja), je pus apprendre une foultitude de détails sur le port du Longy:

  • Les hommes portent donc des Longy à carreaux, exclusivement, avec une chemise blanche col mao et tong en velours (aucune explication rationnelle a cela dans un esprit occidental).
  • Quant aux femmes, elles portent le Longy comme elles veulent tant que le haut et le bas sont assortis, que la jupe couvre bien les jambes et que les tongs en velours sont a talons.
  • Les jeunes portent de moins en moins le Longy, à moins qu’ils aillent à la pagode, à une réunion de famille ou une cérémonie officielle (le Longy serait donc au Birman, ce que la cravate est à l’Occidental)
  • La façon de nouer le Longy révèle ou les Birmans ont étudié : à l’école publique, le port du Longy à partir de l’âge de 10 ans. Ceux qui y ont suivi leur scolarité savent donc particulièrement bien le nouer. Ceux qui y sont encore le nouent n’importe comment (car c’est la classe). Les autres font des triples nœuds trop volumineux pour éviter la chute (…du Longy, pas du porteur!)
  • Car, oui, le Longy peut tomber par terre (et c’est la honte).
  • Donc, oui, les birmans portent un caleçon sous leur Longy (c’est la question qui fit le plus rire l’équipe !)

Nous sommes ensuite rentrés en passant par la 42ème pour se photographier devant les Yangon Walls.... mais ce sera l'objet d'un prochain billet!

Le mot de la fin

Comment expliquer a Choupinette, bientôt 3 ans, la différence entre un homme et une femme ? « Mmmm… Les femmes portent des jupes et les hommes…. euh aussi, mais des jupes à carreaux »

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly