Return to site

10 trucs pour prendre l'avion seule avec bébé

Ou comment survivre à un long courrier seule avec Babychou...

· trucs,avion,bébé,voyage,La vie dexpat

C'est bien connu, la femme d'expat n'arrête pas de voyager. Si prendre l'avion seul ou en amoureux peut être un moment agréable... voyager avec bébé nécessite une bonne préparation matérielle pour ne pas virer au cauchemar.

10 astuces pour aimer l'avion avec bébé

1. Avant le départ : réservez votre bassinet

Le bassinet, kézako?
Amie primipare ou future maman, ou simplement nouvelle expat', le bassinet est simplement le lit que peut te fournir la compagnie aérienne. Le bassinet s'accroche une des parois de l'avion (par exemple celle qui sépare la classe Eco de la claisse Eco Premium).
Il y a en général 4 bassinets disonibles dans l'avion... il est donc essentiel de le réserver à l'avance, surtout lors des vols de grands départs (la veille de Noël par exemple).

A savoir : les vols Hanoi>Paris et Paris>Hanoi sont co-affrétés par Air France et Vietnam Airlines mais opéré par Vietnam Airlines. Si vous achetez votre billet via AirFrance, ils ne pourront pas vous garantir l'octroi d'un bassinet.


Une seule solution : arriver à l'aéroport 3h avant l'embarquement pour être la première à s'enregistrer.... cf. point 6

2. La valise cabine

Dans l’avion, ta valise cabinet sera ta malle aux trésors, ton sac de Mary Poppins, ta trousse de survie, bref, ta seule aide à 10.000 pieds au-dessus de la Terre.
 

Adieu trousse de toilettes pleine d'échantillons, magazines intellectuels (ou pas) et coussin de nuque. Emporte plutôt :

  • Doudou (bien sûr)
  • Des jouets (silencieux) ou des petits livres
  • Une dizaine de couches (au moins une dizaine), une mini bouteille de liniment, coton, sérum phy, petite crème hydratante, doliprane (au cas où !), lange ou tapis à langer.
  • Deux pyjamas de rechange
  • Sa gigoteuse
  • le biberon (!)
  • De l'eau et tous les repas pour au moins 24h (soit le temps de vol, le temps à l’aéroport et un éventuel délai)
  • Un très grand lange ou écharpe, un ruban/cordon à fixer avec des pinces d'architecte pour faire une tente au dessus du bassinet 

3. Papiers, s’il vous plait !.

Passeports, visas ou cartes de résident, livret de famille ou autorisation de sortie du territoire (surtout pour le vol au départ de Paris si maman n'a pas le même nom de famille que bébé) et billets d'avion.... le tout dans une pochette spéciale facilement accessible.

Oui l'accessibilité est essentielle quand tu portes ton bébé sur un bras, tire ta valise de l'autre main... et sort tes papiers avec la 3ème main que tu rêveras de te faire greffer. Oui, il m'est arrivé de poser mon bébé par-terre au moment de passer le security check parce que personne ne me proposait son aide.


Bref, les papiers doivent être vraiment accessibles.

 

4. Vérifier la résa!

Bien vérifier que le nom de l'enfant sur la réservation soit identique à celui sur son passeport.

Il m’est arrivé qu’une agence de voyage pense bien faire en rajoutant mon nom à celui du papa sur le billet de ma fille. Résultat, au lieu d’indiquer Ernestine Durant, sa carte d’embarquement indiquait Dupond Durant. Il a fallu négocier (longuement) avec l’agence pour qu’elle demande à la compagnie aérienne d’émettre de nouveaux billets au nom de ma fille !

Arriver à l’aéroport avec :
- le numéro de dossier agence,
- le numéro de dossier de la compagnie aérienne,
- les numéros de chacun des billets et
- idéalement une impression de la résa
(c’est toujours quand on en a besoin que le téléphone n'a plus de batterie!).

5. Poussette.

Vérifier si la compagnie aérienne accepte d’embarquer les poussettes en soute ou en cabine (ou pas du tout) et si la poussette est comptée dans les kg de bagages en soute. Certaines compagnies (dont VN Airlines) ne les comptent pas.
 

Si la poussette voyage en soute, la poussette sera très certainement à récupérer au point bagages grandes tailles,.. ce qui signifie traverser des km de couloirs et passer la douane avec bébé dans les bras tout en tirant la valise cabine (et en portant son sac à main/tenant les papiers/ rattrapant la tétine ou le doudou avec la fameuse 3ème main à greffer).

Bref, ne pas oublier le porte bébé en cabine.
Sinon, demander à l'avance un accompagnateur à l’arrivée, qui viendra vous chercher à la descente de l’avion.

Poussettes acceptées (normalement) en cabine :

- Yoyo de Babyzen
- Backpack de Quicksmart

- Pockit Monument Black GB

- Poussette Looping
 

Plus d'info sur : http://www.voyagesetenfants.com/poussettes-et-avions-comment-faire/

6. Check-in & placement

Arriver tôt (par exemple à l’ouverture) pour demander le bassinet. Parfois les compagnies aériennes indiquent qu'il faut le réserver à l'avace.
 

Les compagnies attribuent souvent la place du milieu sur une rangée de 3 sièges. Mais comme la maman voyageuse devra se lever 10x pendant le trajet (pour changer bébé, faire marcher bébé, aller laver le biberon de bébé...), demande plutôt la place couloir du côté des toilettes qui ont un plan abattable pour changer bébé (A vérifier quand lors de l'embarquement).

7. Décollage

Pour celles qui allaitent , c’est facile : allaitez au décollage, allaitez à l’atterrissage, allaitez dès que bébé chouine. Pratique. Ne vous inquiétez pas de vos voisins, ils préféreront que vous allaitiez plutôt que de subir les chouinements de bébé.

Pour les autres : biberon, biberon d’eau ou de lait au décollage ou tétine ou le pouce.

Doudou sera fort utile pour réconforter Bébé qui ne comprend pas pourquoi ses oreilles pincent.

8. Décalage horaire

Le problème des longs courriers est de gérer les repas et les décalages horaires. Difficile d’expliquer à Choupinet, que son déjeuner servira de dîner et qu’il est prié de dormir même s'il n'a pas sommeil.

Pour ma part, quelque soit le sens du décallage, je suis le programme de la journée du pays de départ le plus longtemps possible.

Et lorsque les lumières s’éteignent, je redonne un peu de bib, et j’essaye de faire la routine du coucher pour que bébé comprenne que c’est l’heure de dormir. Je n’échappe que rarement à un réveil au milieu du vol, mais alors je redonne un bib pour caler bébé jusqu’à la fin du bib.

Lorsque les lumières de la cabine se rallument, j’embraye sur la routine du matin. Et sieste à volonté le premier jour après avoir atterri.
En général, Choupinette se recale assez vite.

9. Occuper bébé

Paradoxalement plus c’est petit plus c’est facile.

Petit, bébé mange, dort, mange, dort…

Plus grand, bébé veut jouer.

L’idéal est d’avoir une rangée de 3 sièges pour soi. Demander lors de l’enregistrement si l’avion n’est pas trop plein, à être seul sur votre rangée. En expliquant que cela vous permettra de faire jouer bébé et donc de lui éviter de hurler pendant tout le vol. Même si votre bébé est un amour, cela fait toujours son effet de penser au bien être des autres passagers…. Et des hôtesses !
Ne pas hésiter à demander à son voisin de siège s'il ne veut pas essayer de prendre une autre place. Les gens n'osent pas toujours spontanément, et le fait de le leur suggérer les aide parfois à demander ce changement de siège.

Avec deux ou trois sièges pour vous, bloquer chaque extrémité avec un sac et la valise cabine pour faire un espace de jeu pour bébé. Ses jouets, les magasines de l’avion, vos pieds… autant de jouets passionnants !

A noter tout de même, un ou une voisine de siège sympa, c'est aussi pratique pour laisser Choupinet 5 min pour aller aux toilettes.

Bref, dans tous les cas, il est essentiel de sympathiser avec ses voisins.
 

10. Attention au plastique !!

L’avion est plein de petits sacs plastique qui ont servi d’emballage à la couverture, aux écouteurs, aux couverts… Vigilance pour éviter que Bébé ne joue avec !

Bonus : Foutu pour foutu...

Allez visiter la cuisine en queue d’appareil : les hôtesses seront ravies de la distraction que représente bébé et bébé sera ravi de découvrir un endroit aussi intéressant : placard, instructions, trucs et bidules métalliques, passagers qui ont un creux et viennent prendre un sandwich ou un bol de nouilles instantanées….
Pour peu que bébé apprenne à marcher, remonter les allées vous prendra au moins une dizaine de minutes. A répéter 25 fois jusqu'à épuisement de bébé!!

Et vous, quels sont vos trucs?

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly